La France a fondé son choix de l’énergie nucléaire après les 2 chocs pétroliers de 1973 et 1979 pour maîtriser les coûts de l’électricité et assurer son indépendance énergétique. 

L’accident de Fukushima a conduit à des interrogations légitimes sur la place du nucléaire dans un mix énergétique français. L’industrie nucléaire constitue aujourd’hui la troisième filière industrielle en France et la source de production d’électricité la plus importante du mix électrique français. Aussi, face aux enjeux de sûreté, de sécurité et de performances, les acteurs de la filière ont devant eux un challenge technique et industriel à relever pour poursuivre une exploitation du Parc et accompagner une transition énergétique grâce à une flexibilité du Parc Nucléaire :
·         Défi Managérial et Organisationnel,
·         Défi Humain,
·         Défi technique avec des programmes de R&D.
  Pour poursuivre en toute sûreté son exploitation, préserver ses avantages compétitifs et garder sa place dans le peloton de tête des leaders mondiaux du nucléaire, le Grand Carénage engagé depuis plusieurs années est une des étapes importantes. Dans chaque pays, le mix énergétique résulte de choix politiques (passer de 75% à 50% de la part du nucléaire par exemple en France). Dans ce contexte, les atouts du nucléaire dans le mix électrique sont-ils à pérenniser ?

Pour répondre à toutes vos interrogations, nous avons demandé à Olivier LAMARRE, Directeur  Adjoint de la Division Production nucléaire d’EDF de nous présenter le projet d’EDF pour son parc de production nucléaire  et en quoi ce projet contribue aux grands enjeux de la transition énergétique du pays.

Parcours: Olivier Lamarre, diplômé de Centrale Supelec Paris, en complément de responsabilités managériales locales puis nationales dans le domaine de la production d'électricité,  a eu un engagement sportif au plus haut niveau français : ancien arbitre de football du secteur professionnel de 2015 à 2017.
Il est Directeur adjoint du parc de production nucléaire d'EDF depuis sept. 2012,

 

Joseph SOLA, Président du GP Energie des Arts et Métiers

Etienne Martin,  Président du GP Nucléaire des Arts et Métiers

 

Détails : La conférence aura lieu à 18h30 à 20h30 à l'Hôtel des Ingénieurs Arts & Métiers, 9bis avenue d'Iéna Paris 16 (M° Iéna) le bâtiment est mitoyen du Musée.
Participation à la conférence 20€ par personne Participation au diner et à la conférence 50€ (nb de places très limitée) Pour les élèves-ingénieurs et les professeurs conférence seule 10€

>>>  Inscription (et paiement en ligne) sur le site des Ingénieurs Arts & Métiers

La réservation est obligatoire pour tous, membres et non membres :
- Si vous n’êtes pas membre inscrivez-vous et remplissez le formulaire,
- Puis choisissez votre participation (conférence seule ou conférence + diner)
- Pour terminer cliquez « Réglez en ligne », choisissez le logo correspondant : CB, Visa ou Mastercard pour finaliser le paiement